AUSTRALIE: LES KOALAS RELACHÉS APRÈS LES FEUX

Quelques mois après que des feux de brousse catastrophiques qui ont brûlé de grandes parties de l’Australie, et ont dévasté plus d’1 million d’hectares dans le pays pendant l’été, les koalas ontété lentement relâchés dans la nature.

Il s’agit de cinq koalas, libérés dans le parc national de Kanangra-Boyd, dans l’État de la Nouvelle-Galles du Sud. Ils ont été rendus à l’état sauvage par l’organisation de conservation de la faune à but non lucratif basée à Sydney, Science for Wildlife, avec l’aide de San Diego Zoo Global, l’organisation à but non lucratif du zoo américain qui travaille avec des partenaires sur le plan international.

On estime que 10 000 koalas (un tiers de la population totale de koala de Nouvelle-Galles du Sud) sont morts des feux de brousse, ainsi que de la sécheresse au cours de l’été. Les hôpitaux de Koala ont vu une augmentation considérable des admissions pendant cette période, beaucoup étant traités pour des brûlures et une déshydratation.

“Nous devions évaluer la zone brûlée dans laquelle nous les avons sauvés, afin de déterminer quand les conditions seront suffisamment améliorées pour que les arbres puissent à nouveau les soutenir. Les pluies récentes ont aidé et il y a maintenant beaucoup de nouvelles pousses à manger, donc le moment est venu. Nous allons les suivre par radio et les surveiller de près pour nous assurer qu’ils s’installent bien. ” a déclaré le Dr Kellie Leigh, directrice exécutive de Science for Wildlife dans un communiqué de presse.

San Diego Zoo Global et Science for Wildlife travaillent ensemble depuis cinq ans sur ce que l’on appelle le Blue Mountains Koala Project , et ils sont déterminés à mettre des ressources pour augmenter la population de koala dans la région. Alors que les feux de brousse faisaient rage dans tout l’État de la Nouvelle-Galles du Sud, l’équipe a pris la décision intelligente de retirer autant de koalas que possible de la zone avant que les incendies ne ravagent leur habitat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.