LE RÉCAP’ DE LA SEMAINE #3

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

  • [J-30 avant les présidentielles américaines]
    • lundi, des révélations du New York Times, assure que Trump n’a pas payé d’impôt fédéral sur le revenu dix fois sur quinze entre 2001 et 2015, et seulement 750 dollars (640 euros) en 2016, l’année de son élection. Le candidat aux présidentielles nie tout en bloc.
    • Donald Trump et Joe Biden se sont affrontés pour la première fois, mardi soir, lors d’un débat télévisé qui a donné lieu à un duel plus que musclé. Les attaques personnelles et la cacophonie ont souvent empêché les propositions de fond d’émerger.Le milliardaire n’a cessé de couper la parole à son concurrent, mais aussi au modérateur Chris Wallace, dont la performance a été largement critiquée par les commentateurs pour son manque de fermeté. Joe Biden, de son côté, s’en est à plusieurs fois pris personnellement au président. Il l’a traité de “menteur”, l’a accusé d’être le “chiot” du président russe Vladimir Poutine et lui a demandé de “la fermer” à plusieurs reprises. “C’est difficile d’en placer une avec ce clown”, a-t-il soufflé. Même en évoquant des sujets graves comme la pandémie de Covid-19, les attaques se sont résumées à des sarcasmes : “Vous devriez sortir de votre bunker et de votre parcours de golf” pour vous occuper de cette crise, a ainsi conseillé le démocrate au chef de l’État.
    • La tenue du second débat présidentiel, prévu le 15 octobre, est en suspens. Mardi, le premier duel télévisé entre Donald Trump et Joe Biden a viré au massacre. Quatre-vingt-dix minutes d’invectives, parfois lunaires, souvent chaotiques, qui n’ont fait que confirmer la sale période traversée par les Etats-Unis.La commission chargée d’organiser les débats électoraux aux États-Unis a annoncé, mercredi, la mise en place de mesures afin d’assurer “une discussion plus cadrée”.
    • Le président américain Donald Trump, testé positif à la Covid-19, a été hospitalisé vendredi 2 octobre au soir à Washington (États-Unis). Selon son entourage, il s’agit d’une hospitalisation “de précaution”. L’hospitalisation précipitée de Donald Trump avait surpris : dans la matinée, la Maison Blanche annonçait que “tout allait bien” avant de confirmer que le président américain souffrait de fièvre et de toux. Samedi 3 octobre au matin, une source anonyme proche du président, citée par la presse, a dit que son état était, en fait, inquiétant. Pour sa campagne électorale, la Maison Blanche annonce des vidéoconférences : le président ne devrait donc pas disparaître, mais s’effacer.
  • Les réseaux sociaux se parent de bleu en soutien aux Ouïghours. Des milliers d’internautes ont choisi cette date pour afficher leur soutien au peuple Ouïghour. Cette minorité musulmane chinoise, principalement installée dans la région du Xinjiang, accuse le gouvernement d’avoir interné plus d’un million de Ouïghours dans des camps de concentration. Stérilisations forcées, tortures physiques, viols, travaux forcés, trafique d’organe…Pour montrer leur soutien et interpeller la communauté internationale, les internautes se sont donc une nouvelle fois saisis des réseaux sociaux. Des carrés bleus, couleur du peuple Ouïghour, ont inondé Twitter et Instagram. L’initiative, lancée par Raphael Glucksmann, eurodéputé français, a été largement relayée.
  • Que se passe t-il dans le Haut-Karabakh entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan ? Le Haut-Karabakh est un petit territoire montagneux que se disputent depuis près de trente ans deux anciens pays de l’Union soviétique : l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Le Haut-Karabakh, majoritairement peuplé d’Arméniens mais situé sur le territoire azerbaïdjanais, connaît une nouvelle escalade de violence. C’est ainsi que dimanche 27 septembre, des combats meurtriers ayant éclaté entre les forces azerbaïdjanaises et la région séparatiste du Haut-Karabakh. Les combats ont continué cette semaine. Depuis le début des hostilités dimanche dernier, seuls des bilans partiels sont communiqués, faisant état au total de 127 morts. Les appels à une trêve se sont multipliés jusque tard dans la nuit de mercredi à jeudi, à l’instar des présidents russe Vladimir Poutine et français Emmanuel Macron.Les deux dirigeants réclament de “cesser complètement le feu et, dès que possible, faire baisser les tensions”, selon un communiqué du Kremlin. Plus tôt, Moscou avait proposé d’accueillir “une rencontre des chefs des diplomaties de l’Azerbaïdjan, de l’Arménie et de la Russie”. Mais mercredi, le président azerbaïdjanais Ilham Aliev et le Premier ministre arménien Nikol Pachinian ont réaffirmé leur détermination à combattre.
  • Le Liban et Israël s’apprêtent à ouvrir des négociations sur leurs frontières disputées. Le président du parlement libanais, Nabih Berry, a annoncé ce jeudi 1er octobre qu’un accord-cadre avait été trouvé sur le mécanisme des négociations entre le Liban et Israël concernant la délimitation de leurs frontières terrestres et maritimes communes
  • Munir El-Haddadi convoqué avec le Maroc. International espagnol à une seule reprise en 2014, l’ailier du FC Séville, Munir El Haddadi (25 ans), a profité de la réforme actée le mois dernier par la FIFA concernant le changement de nationalité sportive pour obtenir le droit de porter les couleurs d’une autre sélection, le Maroc. L’ancien attaquant du Barça, a été appelé pour la première fois par Vahid Halilhodzic pour les matchs amicaux contre le Sénégal (9 octobre) et la RD Congo (13 octobre) avec la sélection marocaine.
  • Des coupures d’eau à partir de ce 3 octobre et ce sera chaque jour entre 22h et 5h30 dans la région de Souss-Massa. La région de Souss-Massa connaît une crise hydrique critique à cause d’une pluviométrie insuffisante et de la baisse du taux de remplissage des barrages qui alimentent ses habitants en eau potable. En conséquence, la Régie Autonome Multiservices d’Agadir (RAMSA) chargée de la gestion de l’eau et de l’électricité a annoncé des coupures d’eau prévues tous les jours entre 22h et 5h30 du matin. Et ce, jusqu’à une date indéterminée.
17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.