LE RÉCAP’ DE LA SEMAINE #4

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

  • [J-23 avant les présidentielles américaines]
    • Le président américain Donald Trump a rassemblé samedi à la Maison Blanche des centaines de ses partisans lors de son premier événement public depuis qu’il a contracté la Covid-19, malgré les questions entourant son état de santé.
    • Le deuxième débat entre les candidats à la présidentielle américaine de novembre prochain, Donald Trump et Joe Biden, a été annulé après que le président sortant ait refusé de tenir un débat virtuel malgré les inquiétudes concernant son diagnostic de Covid-19
  • Tensions dans le Haut-Karabakh: La Russie a réussi à l’issue d’une rencontre entre les envoyés spéciaux d’Azerbaïdjan et de l’Arménie à arracher un cessez-le-feu. L’information a été annoncée par le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov. “Un cessez-le-feu est annoncé à partir de 12 heures le 10 octobre 2020 dans des buts humanitaires“. D’après les russes, le cessez-le-feu permettra “d’échanger des prisonniers de guerre, d’autres personnes et les corps des tués en accord avec les critères du Comité de la Croix-Rouge“. En plus de ce premier grand pas, il est annoncé des négociations en vue d’un règlement pacifique de la crise. En tout, les négociations ont duré 10 heures. Quelques heures après le début du cessez-le-feu, L’Arménie est accusée d’avoir bombardée Ganja, la 2e ville d’Azerbaïdjan. Les autorités ont dénombrés au moins sept morts et 33 blessés. Les combats se poursuivent dans le Haut Karabagh. Les combats qui ont opposé les deux camps ont fait en quelques jours plus de 400 morts.
  • Les eurodéputés adoptent l’amendement sur l’objectif de 60 % de CO2 en moins d’ici 2030. Les élus européens ont voté jeudi 8 octobre 2020 une réduction de 60 % des émissions de carbone d’ici 2030. Un premier pas jugé ambitieux, notamment par la Commission qui proposait un objectif de 55 %. Pascal Canfin, président de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, qui a milité pour les 60 %, se dit « fier du Parlement ». Il faudra cependant attendre que le Conseil européen définisse sa position sur le sujet pour transformer le texte en loi. Dans tous les cas, des moyens devront être mis en œuvre par les États pour y arriver, notamment de nouveaux financements. À terme, c’est la neutralité carbone en 2050 qui est visée.
  • Tempête Alex : 5 morts et une dizaine de disparus. Vendredi 2 octobre, la tempête Alex s’est abattue sur la France et a particulièrement touché les vallées de la Vésubie et de la Roya, dans les Alpes-Maritimes. De nombreux villages ont été dévastés par les inondations et les glissements de terrain, coupant les principales voies d’accès aux vallées. Aujourd’hui, le bilan est d’un mort dans le Finistère et de 5 morts dans le département des Alpes-Maritimes. Le corps d’un des deux pompiers, disparus lors de leur mission de sauvetage, a été retrouvé hier. Les Alpes-Maritime comptent désormais 13 personnes supposées disparues. Jeudi 7 octobre, Emmanuel Macron s’est rendu sur place, en soutien aux familles des victimes et aux services de secours.
  • La prolongation du délai légal d’accès à l’interruption volontaire de grossesse (IVG) a été voté par l’Assemblée nationale le 8 octobre 2020.  Actuellement à douze semaines, il pourrait passer à quatorze. Le gouvernement veut un avis du Comité consultatif national d’éthique avant de présenter le texte au Sénat. La proposition a été lancée par le groupe Ecologie, démocratie, solidarité (EDS). Elle vise à aider les 3 000 femmes qui partent chaque année avorter à l’étranger et celles qui ne trouvent pas de place dans les centres IVG qui ferment progressivement. 
  • Marrakech: arrivée des premiers touristes. Un premier groupe de 160 touristes français est arrivé samedi à l’aéroport international Marrakech-Menara après de longs mois de fermeture des frontières nationales due à la crise sanitaire induite par la pandémie du coronavirus.
  • L’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 10 novembre prochain. Le Conseil du gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 novembre prochain, et ce dans le cadre des efforts déployés en vue de lutter contre la propagation du Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.