LE RÉCAP DE LA SEMAINE #7

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

  • [J-2 avant les présidentielles américaines]
    • Près de 90 000 nouvelles infections du coronavirus ont été signalées aux États-Unis jeudi, un record, alors que les cas augmentent dans chaque état à quelques jours de l’élection présidentielle.
    • Barack Obama reste aux côtés de Joe Biden. À deux jours de la présidentielle américaine, le candidat démocrate mise énormément sur le charisme de l’ancien président des États-Unis, alors que Donald Trump lance ses dernières forces dans la bataille.
    • Selon un sondage de New York Times, à deux jours du scrutin, Joe Biden est devant Donald Trump dans les quatre États-clés de Floride, de Pennsylvanie, d’Arizona et du Wisconsin. 90 millions d’américains ont déjà voté sur 230 millions d’électeurs.

 

  • Reconfinement en France. Le président de la République a pris la parole mercredi soir pour annoncer un durcissement des mesures sanitaires afin de faire face à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Depuis vendredi et jusqu’au 1er décembre est reconfiné. « Les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer, les Ehpad et les maisons de retraite pourront être visitées », a-t-il cependant précisé.

 

  • Manifestations contre la France. Effigies du président français brûlées, appels au boycott et violences. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce vendredi dans plusieurs pays musulmans et arabes, pour protester contre la France et la prise de position de son président au sujet des caricatures du prophète de l’islam Mahomet. Une vague de protestations a éclaté après les déclarations d’Emmanuel Macron défendant la liberté de caricaturer le Prophète à la suite de la décapitation près de Paris par un musulman d’un enseignant qui avait montré à sa classe de telles caricatures. L’islam, dans son interprétation stricte, interdit toute représentation du prophète Mahomet.

 

  • Interview de Macron sur Al Jazeera “Je comprends que les caricatures choquent”. Macron joue l’apaisement, dans un entretien à la chaîne de télévision arabe Al Jazeera samedi, Emmanuel Macron a tenu à expliquer au monde musulman la laïcité à la française.Apaisement et pédagogie. Telle était la démarche samedi en fin d’après-midi du président français, Emmanuel Macron, en accordant une interview de cinquante-cinq minutes à la chaîne de télévision arabe Al Jazeera conduite à l’Elysée. “Pour ce qui est des Français de confession musulmane, je veux leur dire que la France est un pays où l’on exerce librement cette religion. Il n’y a pas de stigmatisation”, a-t-il dit d’emblée.

 

  • Attaque à Nice. Moins de deux semaines après l’assassinat de Samuel Paty, alors que le pays se préparait au reconfinement, une «attaque terroriste islamiste», selon les mots d’Emmanuel Macron, a visé jeudi la basilique Notre-Dame à Nice, faisant trois morts.

 

  • Reconfinement au Maroc: El Otmani dément Le chef du gouvernement a démenti catégoriquement les informations véhiculées par un faux communiqué prétendant la tenue ce dimanche matin d’un Conseil de gouvernement pour l’adoption d’un reconfinement au niveau de l’ensemble du territoire du Royaume.

 

  • 66 % des enfants marocains âgés de 10 ans ne savent pas lire. Dans un récent rapport, la Banque Mondiale a relevé la crise sévère que traverse l’école marocaine en soulignant notamment que 66 % des enfants du royaume âgés de 10 ans n’étaient pas capables de lire et comprendre un texte simple. Ce rapport qui compare également les performances du Maroc à celles de la moyenne régionale du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, met clairement à nu les tares qui entravent le plein épanouissement de l’école marocaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.