LE RÉCAP DE LA SEMAINE #16

LE RÉCAP DE LA SEMAINE #16

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

Le Premier ministre, Jean Castex, s’est adressé aux Français dans une allocution télévisée le jeudi 14 janvier 2021 Il a annoncé l’avancement du couvre-feu pour au moins quinze jours sur tout le territoire national.

La Cour d’appel de Tanger a tranché dans l’affaire du petit Adnane, l’enfant retrouvé mort et enterré en septembre dernier. Le coupable a été condamné à la peine de mort pour viol, meurtre avec préméditation, détournement de mineur, abus sexuel et mutilation de cadavre.Trois personnes ont également écopé de 4 mois de prison ferme chacune, assortie d’une amende de 1000 dirhams, pour non-dénonciation de crime.




La Chambre des représentants a approuvé (232 voix contre 197) le 13 janvier la mise en accusation de Donald Trump pour « incitation à l’insurrection » lors d’un discours prononcé avant l’assaut sur le Capitole. Une semaine avant la fin de son mandat, il fait donc face à un deuxième impeachment : une première pour un président dans l’histoire du pays. A seulement cinq jours de l’investiture de Joe Biden, la sécurité a d’ailleurs été renforcée. Les troupes de la Garde nationale ont notamment commencé à porter des armes dans les rues de Washington. 



 Mercredi 13 janvier s’ouvrait en Calabre le procès de la mafia locale. Ce ne sont pas moins de 350 accusés (mafieux mais aussi politiques, policiers et fonctionnaires corrompus), 400 avocats et 900 témoins qui défileront à la barre du tribunal de Lamezia Terme pendant deux ans. Le chef historique de la ’Ndrangheta, Luigi Mancuso, sera également jugé.  Au vu de l’ampleur du procès, la sécurité sera renforcée. La mafia calabraise est connue pour être aujourd’hui la plus puissante d’Italie, infiltrée dans tous les corps de la société et contrôlant le marché européen de la cocaïne. Ce procès, pour les autorités italiennes, doit marquer le début de la contre-attaque face à la pègre. 

 Le Brésil a dépassé la barre des 205 000 morts, devenant le deuxième pays le plus touché par le virus. L’inquiétude s’est renforcée avec la saturation hospitalière dans l’État d’Amazonas et la découverte d’un nouveau variant. Au Mexique, les hôpitaux sont au bord de la saturation (90 % d’occupation des lits), tout comme ses plages. Les soignants critiquent en effet un tourisme incontrôlé et une politique de test timorée. Du côté nord-américain, les Etats-Unis restent le pays le plus touché par la Covid-19 avec 388 000 morts. Pour autant, la campagne de vaccination patine, qualifiée d’« échec navrant » par Joe Biden. Seulement 3,4 % de la population a été vaccinée au 14 janvier 2021.

Le jeudi 14 janvier 2021, la Commission nationale de la santé a reconnu le décès d’un habitant de la province du Hebei causé par la Covid-19. La première victime reconnue officiellement par Pékin depuis la fin mai 2020. Dans cette région, aux portes de la capitale chinoise, la découverte d’un foyer de l’épidémie avec plus de 400 cas, en début janvier 2021, inquiète. Une politique d’identification et de confinement très stricte a été mise en place par les autorités mais plusieurs patients atteints ont déjà été détectés à Pékin.

Mardi 12 janvier est paru un rapport d’une commission d’enquête chargée d’étudier le fonctionnement controversé de 18 « maisons pour mères et bébés » du pays. Cette commission a mis en lumière les pratiques inhumaines mises en œuvre entre 1922 et 1998 dans ces établissements tenus par des congrégations catholiques. Ces maisons qui accueillaient des mères enceintes abandonnées par leur famille, ont été tenues responsables de mauvais traitements sur les femmes qui leur étaient confiées et de la mort de plus de 9 000 nouveaux-nés.



La série, réalisée par Marcela Said, Ludovic Bernard et Louis Leterrier, est devenue ce week-end la première série française à se hisser en tête des contenus les plus vus sur Netflix aux États-Unis. Elle figure en tête du top 10 étasunien, mais aussi aux Pays-Bas et au Mexique. Une première pour une série française sur la plateforme de streaming. La fiction revisite les aventures du célèbre gentleman cambrioleur. Le rôle principal incarné par Omar Sy. Un Arsène Lupin des temps modernes inspiré des livres éponymes Maurice Leblanc publié à partir de 1905. Le phénomène a relancé les ventes du recueil Gentleman-cambrioleur avec une réimpression de 10 000 exemplaires. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.