LE RÉCAP’ DE LA SEMAINE #11

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

 

Diego Maradona est décédé. Le cœur du « Pibe del oro » s’est arrêté dans la matinée du 25 novembre, en plein sommeil. Diego Maradona avait 60 ans. Il venait de se faire opérer du cerveau, après des années à enchaîner les problèmes de santé et d’addiction. En disparaissant, c’est le monde entier que cette légende du ballon rond a plongé dans la tristesse. Trois jours de deuil ont été annoncés en Argentine, son pays natal. Des milliers de personnes se sont rendues à la Casa Rosada, le palais présidentiel, le 26 novembre pour lui rendre un dernier hommage. Puis le corps a rejoint le caveau familial au cimetière du Jardin de Paz, à Bella Vista

 

Emmanuel Macron a annoncé le calendrier du déconfinement mardi 24 novembre. Celui-ci se fera en trois étapes. La première, le 28 décembre : certains commerces rouvriront jusqu’à 21 heures, les promenades seront autorisées dans un rayon de 20 kilomètres et pour trois heures. Les activités extra-scolaires en plein air seront permises. Il faudra toujours utiliser son attestation de déplacement. Ensuite, la fin du confinement est annoncée pour le 15 décembre. Salles de cinéma, théâtres, musées accueilleront du public. Un couvre-feu de 21 heures à 7 heures sera imposé sauf le 24 et le 31 décembre. La troisième étape se fera le 20 janvier : les salles de sport et les restaurants rouvriront. Les lycées reviendront à leur capacité d’accueil maximal. Quinze jours plus tard, les étudiants devraient retrouver leur université. Parcs d’attractions, parcs d’expositions, salles des fêtes, bars et discothèques resteront fermés.

 

France : Quatre policiers suspendus après des violences. Jeudi 26 novembre, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé la suspension de quatre policiers du commissariat du 17e arrondissement de Paris. « Lorsqu’il y a des gens qui déconnent, ils doivent quitter l’uniforme », a-t-il déclaré sur France 2. Une enquête a également été ouverte. Les policiers sont accusés d’avoir roué de coups et insulté un producteur de musique dans son studio à Paris, le 21 novembre. Des images de vidéosurveillance révélées par le média Loopsider montrent les fonctionnaires de police entrer dans le studio en agrippant l’homme puis le frapper à coups de poing, de pied et de matraque. Cette affaire intervient quelques jours après l’évacuation musclée d’un camp de migrants dans la capitale et en pleine controverse sur l’article 24 de la loi de sécurité globale. Adopté vendredi 20 novembre à l’Assemblée nationale, Jean Castex a annoncé l’instauration « d’une commission indépendante » pour tenter de calmer les esprits.

 

France: Polémique autour du syndicat Avenir lycéen. Dans une longue enquête publiée samedi 21 novembre, Libération assure que le syndicat Avenir lycéen a germé dans l’entourage proche de Jean-Michel Blanquer. Il aurait pour objectif de servir la communication du ministre et surtout de rompre tout dialogue avec les autres syndicats lycéens opposés à ses réformes. Des accusations qui viennent s’ajouter aux révélations de Mediapart début novembre. Le journal d’Edwy Plenel révélait que le syndicat Avenir lycéen avait bénéficié de 65 000 euros d’argent public en 2019. Une somme utilisée dans des frais de restaurants et d’hôtels de luxe. Le ministre de l’Éducation nationale rejette ces accusations en bloc : « Libération et Mediapart essaient de faire une affaire à partir de rien. » Jean Castex a défendu son ministre devant l’Assemblée nationale balayant des « affirmations dénuées de tout fondement ».

 

Joe Biden annonce les premiers membres de son gouvernement. Lundi 23 novembre, le nouveau président américain a rendu public les principaux noms de son gouvernement, qui entrera en fonction le 21 janvier 2021. Parmi eux, figurent notamment Antony Blinken, en charge de la diplomatie américaine, ou encore Janet Yellen, qui devient la première femme secrétaire du Trésor des États-Unis. De son côté, Donald Trump a donné son feu vert au lancement du processus de transition vers l’administration Biden. Quelques jours plus tard, le président sortant a assuré qu’il quitterait la Maison Blanche si le collège électoral désignait Biden vainqueur. Le collège, qui réunit les grands électeurs du pays, doit se réunir le 14 décembre pour annoncer officiellement le nom du 46e président des États-Unis.

 

L’Assemblée nationale a adoptée mardi en première lecture la proposition de loi « Sécurité globale », dont l’article 24 prévoit de sanctionner la diffusion d’un élément d’identification d’un policier ou d’un gendarme en intervention si elle a pour but de porter atteinte à son intégrité. De nombreux rassemblements étaient organisés en France ce samedi contre la loi “sécurité globale”. 133.000 manifestants ont défilé dans de nombreuses villes, selon le gouvernement. Des tensions ont éclaté entre manifestants et forces de l’ordre à Paris, mais aussi à Rennes, Lyon et Strasbourg.

 

Le pilote de Formule 1 Romain Grosjean impliqué dans un crash violent lors du Grand Prix de Bahreïn Le pilote de Formule 1 Romain Grosjean a été impliqué dans un terrible accident qui a laissé sa voiture engloutie dans les flammes ce dimanche lors du Grand Prix de Bahreïn, provoquant l’arrêt de la course.Dans le premier tour, Grosjean a dévié de la piste après le troisième virage suite à un contact avec Daniil Kvyat et sa voiture Haas a percuté les barrières, explosant à l’impact et se cassant en deux.Le pilote français est miraculeusement sorti des flammes au bout de quelques secondes et a été immédiatement pris en charge par les services de secours en bord de piste.”Il va bien, il a eu de légères brûlures aux mains et aux chevilles”, a déclaré Guenther Steiner, directeur de l’équipe Haas, à Sky Sports.  “De toute évidence secoué et passant par tous les contrôles nécessaires après un impact comme celui-ci. Il est conscient.”L’équipe Haas a ajouté sur Twitter: “Par mesure de précaution et pour une évaluation médicale plus approfondie, Romain sera transporté à l’hôpital.”

 

LE RÉCAP DE LA SEMAINE #10

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

Donald Trump multiplie les recours en justice pour contester la victoire de Joe Biden. Son camp a initié au moins 17 actions en justice, selon Associated Press. L’écart entre les deux candidats ne cesse pourtant de se creuser. Des milliers de partisans pro Trump ont manifesté samedi 14 novembre à Washington entre la Maison Blanche et la Cour suprême pour dénoncer un vol électoral et réclamer un décompte légal. Pennsylvanie, Michigan, Nevada… aucun des recours du camp Trump dans l’un de ces États clés n’a abouti. Si Donald Trump fait de la résistance, Mike Pompeo, son secrétaire d’État, a entamé lundi 16 novembre une tournée diplomatique d’adieux en Europe et au Moyen-Orient. 

Des frappes aériennes ont visé l’ambassade des États-Unis à Bagdad. L’attaque a eu lieu mardi 17 novembre et personne ne l’a revendiquée. Fuad Hussein, le ministre irakien des Affaires étrangères, l’a qualifiée d’acte terroriste. On suppose que les factions irakiennes pro-Iran sont à l’initiative de l’attaque. Le même jour, Christopher Miller, le nouveau secrétaire américain à la Défense par intérim, a annoncé que les États-Unis allaient retirer 500 de leurs soldats en Irak. Fuad Hussein a d’ailleurs déclaré qu’après leur départ, les opérations de combat de la coalition contre le groupe Etat islamique (EI) prendraient officiellement fin. L’EI est toujours actif dans le nord de l’Irak.

L’Europe prévoit des vaccins pour mi-décembre. « Si nous disposons de plusieurs vaccins, nous ferons le choix de ceux qui nous paraissent les plus sûrs et les plus efficaces », annonçait Olivier Véran, ministre de la Santé, le dimanche 15 novembre. Il s’exprimait sur les nouveaux résultats engageants publiés ces derniers jours au sujet de potentiels vaccins contre le coronavirus. L’Union européenne a annoncé ce vendredi 20 novembre qu’elle pourrait donner son feu vert à certains d’entre eux pour une commercialisation dès la mi-décembre. Un contrat de précommande a déjà été signé entre l’UE et cinq laboratoires : AstraZeneca (Suédois), Johnson & Johnson (Américain), Sanofi-GSK (franco-britannique), Pfizer/BioNTech (américano-germanique) et CureVac (Allemand). Des négociations sont en cours avec Novavax, producteur du vaccin de la biotech américaine Moderna, efficace selon eux à 94,5 %

Le coronavirus serait présent en Italie depuis septembre 2019. L’institut national du cancer italien a publié les résultats de ses travaux menés entre septembre 2019 et mars 2020.  Ils concluent que des premiers patients auraient été infectés en Lombardie dès septembre, soit cinq mois avant les premiers cas de la Covid-19 officiellement recensés. Sur 959 patients qui se faisaient dépister d’un cancer des poumons, 11,6 % avaient des anticorps contre le coronavirus avant février. Les premiers cas officiellement déclarés à Wuhan ne datent eux que d’octobre 2020. Cette découverte vient donc questionner la réelle date des premières contaminations.

Semaine noire pour l’Amérique Latine. Le Mexique a dépassé la barre du million de contaminations en début de semaine. Aujourd’hui, vendredi 20 novembre, le pays est le quatrième à franchir la barre des 100 000 décès après les États-Unis, le Brésil et l’Inde. Il est cependant le onzième pays au monde en terme de nombre de décès pour 100 000 habitants. Au Brésil, le gouvernement n’a toujours pas de positionnement clair face au coronavirus alors que le pays est le plus endeuillé du continent (168 000 décès) devant le Mexique et l’Argentine. Dans ce dernier pays, l’exécutif a annoncé une prolongation de la quarantaine le 6 novembre et ce au moins jusqu’au 29 novembre prochain. La situation s’est détériorée avec plus de 133 000 nouveaux depuis le 5 novembre. L’Argentine est donc devenue le deuxième pays le plus contaminé du continent sud-américain après le Brésil.

Le projet de loi Sécurité globale fait débat. Porté par La République en marche (LRM) et le groupe Agir, il recèle une kyrielle de mesures sécuritaires. L’article 24, le plus contesté, prévoit l’encadrement de la diffusion d’images des policiers et gendarmes. Il modifie la loi de 1881 sur la liberté de la presse. En cas de non-respect, un an de prison et de 45 000 euros d’amende sont encourus. Cette loi vise à protéger « l’intégrité physique ou psychique » des gendarmes et policiers en empêchant la diffusion d’image permettant de les identifier. Il a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale aujourd’hui, 20 novembre.

La saison 4 de la série Netflix The Crown est sortie dimanche 15 novembre. Les nouveaux épisodes sont marqués par l’arrivée de deux personnages iconiques, Lady Diana et Margaret Thatcher. La série retrace la vie de la reine Élisabeth II. La dernière saison n’a cependant pas totalement plu à la principale intéressée. Selon la journaliste spécialiste de la royauté britannique, Emily Andrews, plusieurs proches de la famille royale ont déclaré que celle-ci ne supportait plus les « mensonges pernicieux » et les « fausses représentations » de la série anglaise. Il en faudra plus pour arrêter The Crown, qui a d’ailleurs été renouvelée pour une cinquième saison, disponible en 2022.

Prolongation des restrictions pour 4 semaines à Casablanca Dans un communiqué diffusé ce samedi 21 novembre en fin de journée, le gouvernement annonce la prolongation des restrictions dans une partie de la région de Casablanca-Settat, en lien avec la propagation du coronavirus.

LE RÉCAP DE LA SEMAINE #9

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

Joe Biden constitue une cellule de crise contre la COVID-19. Cette équipe réunira des scientifiques et des experts. Ils seront chargés de préparer un plan de gestion de la crise sanitaire applicable dès la prise de fonction de Joe Biden, le 20 janvier 2021.C’était une de ses promesses de campagne les plus attendues. Samedi 7 novembre, le pays recensait au total plus de 237 000 décès et 9,8 millions de cas. Pour cette seule journée, les États-Unis ont enregistré environ 122 000 cas positifs, selon l’AFP. Cette puissance mondiale est l’une des plus endeuillées à cause du virus. Le taux de mortalité a été aggravé à cause des déclarations médico-sceptiques de l’ancien président Donald Trump, qui appelait notamment à ne pas porter de masques.

La recherche de vaccin anti Covid-19 progresse. Depuis l’apparition de la Covid-19 en décembre dernier, les laboratoires pharmaceutiques du monde entier se sont lancés dans une course au vaccin. Lundi 9 novembre, le laboratoire américain Pfizer et l’Allemand BioNTech ont annoncé avoir développé un vaccin efficace à 90 % contre le virus. Deux jours plus tard, c’est au tour de la Russie d’annoncer que son vaccin, le Sputnik V, présente une efficacité de 92 %, une démarche expérimentale opérée auprès de 40 000 volontaires.

L’armée marocaine a lancé une opération militaire au Sahara occidental. Vendredi 13 novembre, le Maroc a annoncé une intervention dans la zone tampon de Guerguerat, près de la Mauritanie. Suite à cette opération, le Front Polisario, mouvement politique et armé du Sahara occidental, a annoncé que « la guerre avait commencé ». Il considère que les troupes marocaines ont bravé le cessez-le-feu de 1991 en franchissant la ligne de démarcation. Du côté marocains, les FAR justifient leur déploiement par les multiples provocations des milices qui bloquaient notamment plus de 200 routiers au poste-frontière de Guerguerat.

Soulèvements en Arménie après le cessez-le-feu total au Haut-Karabagh. Un accord de paix a été trouvé dans la nuit de lundi à mardi entre le président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, le Premier ministre arménien, Nikol Pachinian, et le président russe, Vladimir Poutine. Cette décision a mis le feu aux poudres en Arménie où plusieurs milliers de personnes se sont réunies pour dénoncer l’accord et le sacrifice vain de leurs compatriotes pendant près de six semaines. Le siège du gouvernement a été pris d’assaut dimanche après l’annonce de la « capitulation » et le président du parlement, Ararat Mirzoyan, a été lynché. Hospitalisé, il a été opéré mais sa vie n’est pas en danger. Nikol Pachinian a aussi perdu la confiance d’une partie de sa population qui l’accuse de « traîtrise ».

Maroc: premier pays au monde à lancer une campagne de vaccination nationale. Le Roi Mohammed VI a présidé, lundi 9 novembre 2020 à Rabat, une séance de travail consacrée à la stratégie de vaccination contre la Covid-19, annonce un communiqué du palais royal. Le Roi a donné ses orientations en vue du lancement, dans les prochaines semaines, d’une opération massive de vaccination contre la Covid-19. Cette opération devra couvrir les citoyens âgés de plus de 18 ans, selon un schéma vaccinal en deux injections. La priorité sera notamment donnée aux personnels de première ligne, en l’occurrence, le personnel de Santé, les autorités publiques, les forces de sécurité et le personnel de l’éducation nationale, ainsi qu’aux personnes âgées et aux personnes vulnérables au virus, et ce, avant de l’élargir au reste de la population.

Lewis Hamilton sacré champion du monde pour la 7e fois. Le pilote britannique a remporté le Grand Prix de Turquie pour s’offrir,ce dimanche, un 7e titre de champion de F1. Le septuple champion du monde égale ainsi le record de Michael Schumacher.

LE RÉCAP DE LA SEMAINE #8

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

Joe Biden est élu 46e président des Etats-Unis. Le candidat démocrate a obtenu les 270 grands électeurs nécessaires pour accéder à la présidence, selon les décomptes de l’Associated Press. Après quatre jours d’un dépouillement haletant dans plusieurs Etats clé, la Pennsylvanie a donc fait basculer la Maison Blanche dans le camp démocrate.  Joe Biden a battu son adversaire républicain, le président sortant Donald Trump, en arrachant la majorité absolue des grands électeurs.Sa colistière, la sénatrice de Californie Kamala Harris, devient à cette occasion la première femme et la première personne de couleur à occuper la fonction de vice-présidente du pays. 

France: Le reconfinement aura un impact économique. Il sera peut-être moins élevé que celui du printemps dernier. Il n’en restera pas moins important. Selon le gouvernement français, ce reconfinement va provoquer une chute de 15 % de l’activité économique. Les secteurs de la restauration, du commerce, de la culture seront particulièrement impactés. Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, a annoncé plusieurs aides économiques pour compenser leurs pertes. Les mesures de soutien aux entreprises s’élèvent à 20 milliards d’euros. Le fonds de solidarité pour les entreprises va être réactivé et élargi à celles qui compte jusqu’à 50 salariés. Les propriétaires qui renonceront à au moins un mois de loyer entre octobre et décembre pour certaines entreprises bénéficieront d’un crédit d’impôt. Les entreprises pourront contracter un prêt garanti part l’Etat jusqu’au 31 juin 2021.

Bac 2021 en contrôle continu. Le contrôle continu va remplacer les épreuves d’évaluation commune pour la baccalauréat 2021. C’est l’annonce faite jeudi 5 novembre par Jean-Michel Blanquer. Deux sessions d’épreuves communes étaient prévues en 1ère : l’une en janvier-février et l’autre en mai-juin. En terminale, une seule session devait se tenir entre avril et juin. Cela concerne les langues, l’histoire-géographie et l’enseignement scientifique pour la voie générale, et les maths pour la voie technologique. Il y a aussi en 1ère la spécialité que les élèves ne poursuivent pas en terminale.

L’Azerbaïdjan annonce la prise de la ville de Chouchi. Le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, a annoncé dimanche 8 novembre la prise de la deuxième ville du Haut-Karabakh, Chouchi, objectif majeur et clé de la guerre dans le Haut-Karabakh. Il a affirmé que le 8 novembre « entrera dans l’histoire du peuple azerbaïdjanais » comme le jour « où nous sommes revenus » à Chouchi. L’Arménie a immédiatement démenti cette revendication et affirmé que les combats continuaient.

Le Maroc prolonge l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 décembre prochain. Le gouvernement marocain a décidé jeudi, lors du Conseil du gouvernement tenu à Rabat, de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 décembre, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la Covid-19

Netflix lance une TV en ligne. Netflix s’apprête à lancer une nouvelle fonctionnalité sur le web qui mimera le fonctionnement de… la télévision. En cliquant sur le nouveau bouton « Direct », on lancera un flux linéaire composé de programmes populaires sur la plateforme. « En France, la consommation de TV traditionnelle est très populaire. Les spectateurs aiment l’idée de programmation qui évite de devoir choisir ce qu’ils vont regarder », explique Netflix France à Frandroid.

Instagram promet d’améliorer ses algorithmes. Ce mois-ci, rappelle le Guardian, le PDG d’Instagram Adam Mosseri a reconnu qu’il était nécessaire de réviser les principes de fonctionnement de l’algorithme et de modération. Plusieurs activistes ont de nouveau dénoncé la censure appliquée sur leurs photos, notamment à cause de leur poids. Les clichés où elles s’affichent dénudées sont condamnés car elles ne respectent pas les conditions d’utilisation de l’application en matière de nudité. Une censure qui ne s’applique pourtant quasiment pas pour les mannequins plus minces qui s’exposent en ligne. Ce n’est pas la première fois qu’Instagram est accusé de grossophobie. Le réseau social assure avoir fait le nécessaire mais a déclaré que  « la mise à jour peut prendre du temps pour être appliquée », expliquant que des erreurs pouvaient toujours arriver.

LE RÉCAP DE LA SEMAINE #7

Retour sur les temps forts de l’actualité de la semaine. Le Flash sélectionne pour vous l’actualité qu’il ne fallait pas manquer.

  • [J-2 avant les présidentielles américaines]
    • Près de 90 000 nouvelles infections du coronavirus ont été signalées aux États-Unis jeudi, un record, alors que les cas augmentent dans chaque état à quelques jours de l’élection présidentielle.
    • Barack Obama reste aux côtés de Joe Biden. À deux jours de la présidentielle américaine, le candidat démocrate mise énormément sur le charisme de l’ancien président des États-Unis, alors que Donald Trump lance ses dernières forces dans la bataille.
    • Selon un sondage de New York Times, à deux jours du scrutin, Joe Biden est devant Donald Trump dans les quatre États-clés de Floride, de Pennsylvanie, d’Arizona et du Wisconsin. 90 millions d’américains ont déjà voté sur 230 millions d’électeurs.

 

  • Reconfinement en France. Le président de la République a pris la parole mercredi soir pour annoncer un durcissement des mesures sanitaires afin de faire face à la deuxième vague de l’épidémie de Covid-19. Depuis vendredi et jusqu’au 1er décembre est reconfiné. « Les écoles resteront ouvertes, le travail pourra continuer, les Ehpad et les maisons de retraite pourront être visitées », a-t-il cependant précisé.

 

  • Manifestations contre la France. Effigies du président français brûlées, appels au boycott et violences. Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté ce vendredi dans plusieurs pays musulmans et arabes, pour protester contre la France et la prise de position de son président au sujet des caricatures du prophète de l’islam Mahomet. Une vague de protestations a éclaté après les déclarations d’Emmanuel Macron défendant la liberté de caricaturer le Prophète à la suite de la décapitation près de Paris par un musulman d’un enseignant qui avait montré à sa classe de telles caricatures. L’islam, dans son interprétation stricte, interdit toute représentation du prophète Mahomet.

 

  • Interview de Macron sur Al Jazeera “Je comprends que les caricatures choquent”. Macron joue l’apaisement, dans un entretien à la chaîne de télévision arabe Al Jazeera samedi, Emmanuel Macron a tenu à expliquer au monde musulman la laïcité à la française.Apaisement et pédagogie. Telle était la démarche samedi en fin d’après-midi du président français, Emmanuel Macron, en accordant une interview de cinquante-cinq minutes à la chaîne de télévision arabe Al Jazeera conduite à l’Elysée. “Pour ce qui est des Français de confession musulmane, je veux leur dire que la France est un pays où l’on exerce librement cette religion. Il n’y a pas de stigmatisation”, a-t-il dit d’emblée.

 

  • Attaque à Nice. Moins de deux semaines après l’assassinat de Samuel Paty, alors que le pays se préparait au reconfinement, une «attaque terroriste islamiste», selon les mots d’Emmanuel Macron, a visé jeudi la basilique Notre-Dame à Nice, faisant trois morts.

 

  • Reconfinement au Maroc: El Otmani dément Le chef du gouvernement a démenti catégoriquement les informations véhiculées par un faux communiqué prétendant la tenue ce dimanche matin d’un Conseil de gouvernement pour l’adoption d’un reconfinement au niveau de l’ensemble du territoire du Royaume.

 

  • 66 % des enfants marocains âgés de 10 ans ne savent pas lire. Dans un récent rapport, la Banque Mondiale a relevé la crise sévère que traverse l’école marocaine en soulignant notamment que 66 % des enfants du royaume âgés de 10 ans n’étaient pas capables de lire et comprendre un texte simple. Ce rapport qui compare également les performances du Maroc à celles de la moyenne régionale du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, met clairement à nu les tares qui entravent le plein épanouissement de l’école marocaine.